Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

philo et meditation

conversation à l'eau

Publié le par dame du lac oc

conversation à l'eau

 

- Allô!

 

- Allô!

 

- Allô! M.

 

- ---------------

 

Com coupée

 

 

Madame eau bec 

n'aura pas de bécot..............

 

- ---------------------

 

ÂME DU LAC OC

 

P . S : les conversations à l'eau de rose sont parfois rosses.

 

CHANSON : " Le Rossignol Anglais" Hugues Aufray

 

 

ATELIER D ' ECRITURE

 

Thème : l’eau        Dessus, dessous, dedans, mer, rivière, l’eau à boire ; mythologie

Contrainte : pas de noyé ; texte optimiste

Type : Nouvelle à chute (suspens puis éclairage à la fin) ; Beaucoup de préméditation.

Efficacité : écriture tendue, densité. Situation initiale, problématique, dénouement.

Longueur : 8 pages maxi (1 page = 1500 signes)

 

A lire: Katherine Mansfield ; Alice Aumont

 

 

Idées pour construire un plan:

 

La danse de la pluie

L’arrivée de l’eau comme une manne

L’eau du bain

L’eau de la vie ; l’eau de vie ; l’eau de là ; l’au-delà ; l’eau d’ici ; l’eau d’ailleurs

Etancher la soif

Parcours de l’eau ; l’onde d’Ondine dodine sur l’Aube.

Eau sacrée ; la maman DLO porteuse d’eau

Les poches d’eau

Ballon de Baudruche – Peau de Chagrin-

Découverte de la source

Eau sucrée ; eau salée

Morne à l’eau ; la Belle eau

Eau monte le morne : coco ; Eau descend du morne : canne

Eau : l’un des quatre éléments

 

 

Premier jet : Idée principale

                       Personnage qui se demande comment transporter l’eau autre part (peut-être vers le cinquième)

Les quatre éléments : air, eau, terre, feu

 

                              Titre : Questions de transport

 

            M’en allant promener, j’ai trouvé ………….

 

  • Pourquoi t’arrêtestu si brusquement ? dit l’enfant agacé par son rêve brisé. Il voyait déjà l’eau claire de la fontaine couler sans discontinuer……….

 

            Juste une phrase et le griot s’est tu.

 

            Pourquoi ce lourd silence dès le commencement ?

            L’enfant veut en savoir davantage. Ce n’est pourtant pas la première fois que les sons lui parvenant aux oreilles lui racontent des histoires aussi extraordinaires qu’insolites.

            Le griot, agacé, lui aussi, par la question idiote fait rapidement une mise au point avec l’enfant impulsif.

  • Veuxtu vivre l’histoire comme je l’ai vécue ?
  • Oui, répondit l’enfant [Sa réponse fut si vive qu’il s’enquit immédiatement de ne pas interrompre le griot]
  • Je m’aperçois que tu deviens raisonnable, dit le griot, un large sourire aux lèvres.

Donc, je reprends le fil de l’histoire. Garde à l’esprit que Thésée a vaincu le Minotaure grâce au fil d’Ariane. La moindre coupure et tout part au fil de l’eau. Maîtrise tes émotions jusqu’à la fin. Après et après seulement, tu pourras t’épancher, peut-être, jusqu’à plus soif. Le rire et les pleurs soulagent. Tu apprendras de la sorte les leçons à en tirer.

 

 

            M’en allant promener, j’ai trouvé un trésor.

            Entre ciel et mer un petit havre de paix dans l’immensité de la galaxie m’attendait.

Sur le chemin de Rorota ou d’ailleurs, entre ciel, mer et terre, j’ai découvert………

  • La fille du puisatier ! Non, non !
  • Manon des sources ! Ni, ni !

J’ai découvert…. Je vous le donne en mille :

                                                                              Un monticule curieux.

  • Ca alors ! répondit l’écho en silence.

Sous mes pieds, un liquide se déversait continuellement.

Je n’osais m’imaginer que j’avais découvert une manne.

Je regarde avec insistance cette chose grouillante où jaillit l’élément indispensable à la vie.

Je ne crois pas mes yeux : de la terre, là, juste sous mes pieds une source est née.

 

D’où vient-elle ? Comment cela peut-être possible ?

Je suis trop naïf. Je ne suis peut-être pas de ce monde.

 

L’eau coule ; un point c’est tout !

Perdu au milieu de nulle part, en pleine forêt, l’eau coule en continu.

 

Extraordinaire ! Fantastique !

 

Je suis émerveillé par ma découverte. De l’eau, de l’eau, rien que de l’eau.

 

Je ne sais par quel mystère une eau  si claire et limpide, surgit de nulle part, se met en route pour un fabuleux voyage.

Les grands chemins disent que sa fin est promise pour une drôle de salaison.

 

Je vais te retracer le parcours de ce drôle d’élément imprenable. Pour en venir au bout, plein de précipice et de chute parsèment ce destin hors du commun.

 

Il s’insinue partout et donne vie à tout ce qui l’entoure. C’est un message plein d’espoir et d’espérance.

 

       ÂME DU LAC OC

 

 

 

SUITE DE L' ATELIER  D' ECRITURE

 

 

Plan type du récit :

                                   - Situation initiale

                                   - Elément perturbateur

                                   - Dénouement

Plan choisi :

  • Promenade d’un randonneur
  • Découverte d’une source par le randonneur
  • Découverte d’une manne par un émissaire tombé du ciel
  • Elément perturbateur : bête bois parlante et changeante donnant des  sueurs froides au randonneur
  • Les cinq éléments –air, eau, feu, terre, métal en une unité (L’être)
  • Rencontre d’une amibe (raison de sa venue)
  • Expressions dérivées de l’eau
  • Qualité de l’eau : fluide, insaisissable, imprenable, indispensable à la vie
  • Dénouement : capture sur une soucoupe de l’eau
  •  L’émissaire a capotée mais le promeneur est entré dans la légende par cette histoire extraordinaire

                       

 

 

           Titre : L’au-delà, l’eau d’ici, Hello d’ailleurs

 

Une balade en chanson donne des ailes. Une promenade dominicale de surcroît détend le corps et l’esprit. Respirer l’air de la montagne et chanter à tue-tête dans la forêt. Que du bonheur !

Que la vie est belle quand elle chante gaiement. Pierre Lasource se délasse dans ces deux activités favorites.

 

  • M’en allant promener, j’ai trouvé …………. !!!

 

Un envol mystérieux dérange l’apparente sérénité de la forêt.

 

  • Pourquoi s’arrêter en si bon chemin si brusquement ?  se dit  Pierre,  agacé par son rêve brisé. Il voyait déjà l’eau claire de la fontaine couler sans discontinuer……….

 

Juste une phrase et l’espace d’un moment une fâcheuse idée a surgit.

Pourquoi s’est-elle insinuée à cet instant précis ? Ne pas se retourner.

Oh !... Envolé les superstitions.

  • Bah ! ce ne sont que des oiseaux. Regarder toujours devant ou plutôt dans le ciel.

Comment s’imaginer en voyant ce vol de coucous qu’une soucoupe est arrivée ?

Mauvais augure ou bonne fortune.

 

Pierre veut avoir le cœur net  et s’interroge sur ce qui a bien pu perturber son esprit pour le laisser bouche bée et  pantois. Il réfléchit continuant le cours de sa promenade à pas comptés.

 

 

Dans le même laps de temps un autre promeneur plus discret va découvrir un élément manquant à son puzzle. C’est un émissaire tombé du ciel. Sa mission est de capturer l’élément vital pour nager dans  le bonheur.

 

  •    M’en allant promener, j’ai trouvé …………….. !!! 

 

        

Un trésor  enfoui dans l’antre végétal perturbe l’énergumène.

 

            Entre ciel et mer un petit havre de paix dans l’immensité de la galaxie m’attendait.

Sur le chemin de l’aventure, entre ciel, mer et terre, j’ai découvert………

J’ai découvert…. Je vous le donne en mille :

 

                                                                              Un curieux individu.

 

 

  • Ca alors ! Nul doute c’est le messager.

 

  • Je n’ai pourtant pas rêvé.  Pierre croyant entendre des voix continue sa marche en solitaire comme si rien n’existait.

 

Elément troublant,  mes chaussures sont trempées. Sous mes pieds, un liquide se déverse continuellement. Je n’ose imaginer que j’ai découvert ……

J’ai découvert …. Je vous le donne en mille :

                                                                              Un  étrange pactole.

 

  • Oh ! Oh !  surgit  une voix sourde dans l’onde. Je suis déshydraté. L’eau d’ici est limpide et pure. Une seule goutte et je renais.

 

Décidemment, mon esprit me joue des tours. Pierre, tu as pourtant bien la tête sur les épaules en ce jour béni du Ciel. Demain, sans faute, tu prendras rendez-vous avec le docteur Jerrican. Je reste persuadé qu’il trouvera  un remontant  adéquat et ce trouble s’estompera. Un petit rafraîchissement et le tour est joué.

 

Je regarde avec insistance cette chose grouillante où jaillit l’élément indispensable à la vie.

Je ne crois pas mes yeux : de la terre, là, juste sous mes pieds une source est née.

Je me désaltère de quelques gouttes du précieux élément capturé dans mes mains.

J’observe les gestes de l’étrange individu  avec une envie folle de l’imiter.

 

  • D’où vientelle ? Comment cela peut-être possible ?
  • Je suis trop naïf. Je ne suis peutêtre pas de ce monde.

 

L’eau coule ; un point c’est tout !

                                        Perdu au milieu de nulle part, en pleine forêt, l’eau coule en continu.

 

  • Extraordinaire ! Fantastique !

 

Je suis émerveillé par ma découverte. De l’eau, de l’eau, rien que de l’eau.

 

Je ne sais par quel mystère une eau  si claire et limpide, surgit de nulle part, se met en route pour un fabuleux voyage.

Les grands chemins disent que sa fin est promise pour de  la salaison.

 

 

  • Extraordinaire ! Fantastique ! répondit à nouveau la voix  venue d’ailleurs. Une source, oh ! oh ! je serai immortel.

 

 

L’eau s’insinue partout et donne vie à tout ce qui l’entoure. C’est un message plein d’espoir et d’espérance pour tous.

 

Cette histoire a suivi le courant  et s’est déversée dans un torrent de mots sans explication.

 

En ce qui concerne Pierre  Lasource le destin lui joue un drôle de tour. Découvrir une source. Quoi de plus banal ! Entendre des voix. Quoi de plus extravagant ! Ces voix inattendus, parfaitement audibles et fabuleuses ; quelle douche !

 

Pour l’autre promeneur  mystérieux c’est une énigme apparemment insoluble.

 

Pierre n’est pas tranquille. Son corps montre des signes de frayeur. Des gouttes s’écoulent doucement mais inexorablement le long de son dos. C’est la manifestation des sueurs froides.

Que faire dans cette incertitude ?

 

Un vulgaire morceau de bois se déplace et parle en même temps.

                                              Une furieuse résolution traverse l’esprit tourmenté.

Je pourrais écraser ce morceau de bois qui a le toupet de parler – ni vu, ni connu-.

  • Ne t’avise pas d’accomplir, malheureux, ce geste d’infortune ; N’écoute pas  ton idée,   tu pourrais le regretter.
  • Et pourquoi pas ? Je suis un major, je sais me défendre et de plus, je ne crains pas les représailles d’un minuscule et vulgaire bois.

L’air de rien, Pierre tente par une diversion pour  prendre l’esprit de cet objet maléfique.

La berlue n’ose pas s’aventurer sur mon chemin. Je suis cool comme l’eau qui coule à mes pieds. En disant cela, il fait une tentative d’écrasement sur cet être en bois parlant. En cognant le sol humide son pied lui fit terriblement mal. La vibration du sol lui donna l’impression de marteler du métal.

  • Je t’avais averti – sacré humain sans cervelle. Pourquoi vouloir t’attaquer à plus fort que toi.
  • Parce que, d’une part, l’attaque est la meilleure défense et d’autre part, les plus malins gagnent quelquefois les plus forts. C’est une question de ruse et d’intelligence.
  • Petit malin. Je ne suis pas là pour jouer. Espiègle ti choc cœur.

 Dans d’autres circonstances ton pied lourd aurait pu m’écraser en miettes ; mais je ne suis pas un bois commun.

 Certaines bêtes prennent l’apparence du bois. A l’avenir méfie-toi et garde bien où tu poses les pieds. Je suis l’Être.

Venu de l’au-delà, je peux être ici ou ailleurs. Quelquefois, des hurluberlus me croisent et me disent « Hello ». Dans votre planète dite bleue on les nomme « fous » ou d’autres mots du même acabit. Un énergumène du nom de Galilée a gardé ses yeux rivés en permanence sur l’univers. Des amibes pétrifiées lui ont capturées ses dernières larmes pour revivre. Elles ont terriblement besoin d’eau.

L’Être qui a le toupet de parler est constitué essentiellement d’eau. J’ai fait le tour de l’univers pour savoir que la planète bleue est la seule oasis de vie. Par un phénomène qui dépasse l’entendement l’eau manque à mes compatriotes amibes.

 

Pierre  Lasource, vous n’avez pas été choisi par hasard. Vous êtes l’heureux élu.

Selon  les dires de Grand Chemin, venu d’ailleurs, l’eau d’ici conserve les mêmes vertus dans  l’au-delà. Je viens donc puiser le précieux nectar dans ce lieu magnifique. Au-delà de l’horizon  la barque d’Hadès navigue sur un lit de coquelicots rouges pour se rapprocher du soleil. Vu d’ici, l’au-delà se limite à l’infini. Le rouge est si intense qu’il semble s’étendre à une planète.

  • Euh !... ;

 

Le e dans eau est un subtil arrangement pour mettre de l’eau à la bouche.

 

  • Tu charries !!! N’estce pas ?

 

  • Nullement. Ecoute la suite et tu comprendras mon désespoir.

La barque va au fil de l’eau. Pour passer le pont du bleu au rouge il faut franchir le violet. L’eau  a simplement changé  de couleur suite à la  traversée d’un pont de couleur rouge. L’eau  n’est plus écarlate mais violette. La pivoine, fleur  fort timide, sourit à son passage.

  • Et alors !
  • Alors il existe un légume magique qui permet de passer de vie o lait. Ce légume ne respecte pas l’orthographe et ainsi laisse la sagacité agir à plein tube.
  • Imbuvable ! incroyable !  Tu me débites des inepties.

 

Demain, je partirai, à l’aube, droit vers le soleil. Une ballade en voyage donne des airs à mon cœur plein de désespoir. Je conserve cette aiguière comme un précieux talisman. J’ai enfin compris que l’eau est imprenable et intransportable dans des soucoupes. La petite quantité qui parviendra à bon port servira aux amibes pétrifiées.

 

 

 

Sauvé par ces belles paroles, et surtout convaincu qu’il ne verra pas de sitôt des amibes  Pierre  sait qu’au loin, au-delà des étoiles existe un monde qui a autant besoin d’eau que les habitants de la planète bleue.

Pierre part donc aussi au soleil, sur une vague de liberté, dans la commune de Vieux Habitant.

Depuis, par son extraordinaire histoire, divulguée à tire-larigot,  il est entré dans la légende.

 

................................................................................

 

ÂME DU LAC OC

conversation à l'eau

Publié dans philo et méditation

Partager cet article
Repost0

les mots en des mots

Publié le par dame du lac oc

les mots en des mots

 

 

Habiller les mots,

avec des points de suspension....

des points d'exclamation!!!!

des virgules,,,

des points d'interrogation ?????

 

 

 

Habiller les mots,

avec  des silences

courts ou intenses

afin que soit éclairé

au travers de nos mots

le meilleur de nos pensées.

 

Habiller les mots,

pour 

Penser

Imaginer

Créer

 

ANONYME

 

Les mots en des mots

se déshabillent

mais 

c'est un 

spectacle

à voir 

sans tabou

 

A mots couverts

Les mots se mettent à table

Les maux sont découverts

Les maux en dessous de table

Sans maux à subir

Les mots pour le dire

ÂME DU LAC OC

 

'l'amour parle plus fort que les mots" Gérard Blanc

ÂME DU LAC OC

les mots en des mots

Publié dans philo et méditation

Partager cet article
Repost0

arawak

Publié le par dame du lac oc

arawak

 

 

Avant Colomb

 

les arawaks ou arouages

 

puisaient leur force

 

dans l'Arc et la conque.

 

 

Nos frères et soeurs

 

naviguions 

 

des petites aux grandes

 

en pirogues.

 

 

 

Havre des jours heureux!

 

 

 

Une horde

 

de damnés de la terre

 

nous ont exterminés.

 

 

Fin des jours heureux!

 

 

 

 

 

Vestiges d'arawaks

 

pour les prêcheurs

 

de la montagne et des alizés.

 

 

      -------------------------------------

 

 

L'histoire

 

est amnésique

 

mais la géographie

 

veille.

 

 

 

 

 

 

Après la découverte

 

de la petite

 

volcanique et fille de Pelée

 

à la grande libérée et insoumise

 

les frères et soeurs

 

se sont éloignés

 

confiants de leur autonomie.

-------------------------------------------

     petit intermède : "Marie José" Ry Co Jazz

 

-------------------------------------------

 

 

Babel a semé la zizanie

 

mais la langue 

 

créole et vernaculaire

 

a survécue:

-------------------------------------------

 

 

Vocabulaire de rescapé pour un nouvel intermède:

 

cacique est notable, chef et premier. 

 

élétonance: jour où l'enfant arawak mange pour la première fois

                      du poisson, a les oreilles percées et reçoit son nom.

 

 

Avec un peu de persévérance et de perspicacité on  peut

trouver d'autres mots. 

 

----------------------------------------

 

 

La force 

 

s'étend 

 

de Saint Pierre

 

à Miquelon.

 

 

 

      Les arawaks sont maintenant

à Cuba

 

Pays de la Salsa.

La reine Anacaona est la muse des musiciens latino- américains.

 

          "Sofrito " Mongo Santamaria __

_________________________________

 

 

La musique aussi

était en compétition

 

Musique traditionnelle 

à Madinina et Karukéra

Compas à Saint Domingues

Salsa à Cuba

Reggae à la Jamaïque

et la naissance

du zouk aux Antilles

 

-------------------------------------

 

 

Les prochains épisodes

au fil des jours

pour les fans

d'histoires anciennes

 

----------------------------------------

Nouvel intermède musical :

 

"Pas fé polémik " Simon Jurad

 

--------------------------------------------

 

 

Les rapports

 

de Madinina, Karukéra et Saint Domingues

 

sont parfois

 

houleux mais chaleureux

 

comme la mer

 

des Antilles

      ---------------------------------------------

 

     

           Le chant de Karukéra au son du KA

"Soup'a ka" Bwa bandé

Bob Marley , empreinte rasta

"Punky Reggae Party"

ÂME DU LAC OC

arawak

Publié dans philo et méditation

Partager cet article
Repost0

anoli et mabouya

Publié le par dame du lac oc

anoli et mabouya
anoli et mabouya

 

 

Amour impossible de deux lézards.

 

 

Un lézard vert : anolis ou zandoli ( aux Antilles) 

                         Présent dans de nombreux contes, comptines et devinettes ;

                         Chez A. Renau Ferrer, Zandoli étant réputé porteur de tradition, l'expression "Zandoli portera toujours des fokol" ( l'anolis portera toujours des faux cols) est une réponse à la devinette " Zandoli ka poté? " ( que porte l'anolis?)

 

 

069   

 

 

104

 

 

Un lézard blanc : gecko " mauvais esprit" ou mabouya

 

 

1446

 

 

Chanté par k' koustik ( reviviscence): zandoli

 

 

 

 

Une autre chanson de Tabou Coumbo : mabouya ( à danser avant le mariage)

 

  ÂME DU LAC OC

anoli et mabouya

Publié dans philo et méditation

Partager cet article
Repost0

l'encrier et la plume

Publié le par dame du lac oc

l'encrier et la plume

 

 

 

A la recherche de la plume perdue;;;;

 

retrouvée au milieu des feuilles qui ne sont pas encore mortes.

 

 

Qui a laissé tremper le porte-plume blanc dans l'encrier noir?

 

Ce ne peut pas être :

 

"Personne".

 

Il ne savait pas écrire à l'époque d'Ulysse.

 

 

Une énigme pleine de mystère trouble l'encre:

 

le masque de la plume trempe dans l'encrier.

 

Le cyclope,

bavard comme une pie,

est devenu buvard

comme une éponge

par on ne sait

quel miracle. 

 

Ce subterfuge lui a permis de capturer toute l'encre

jusqu'à la lie dans le but secret d'effacer

les traces de l'écriture.

ÂME DU LAC OC

 

 

 

Essayons d'y voir plus clair.

 

Un indice pour un oeil perspicace:

le bouchon est posé

à gauche de l'encrier.

 

Juste avec un brin d'imagination,

une équerre se laisse apercevoir

en trompe-l'oeil.

 

En arrière-plan, un livre ouvert .

 

Qu'en conclure?

 

 

Probablement l'oeuvre d'un nègre las de voir du noir sur du blanc.

 

La page blanche doit être inexorablement

noircie par l'écriture:

 

fastidieuse corvée.

 

Beaucoup pourront se perdre en conjectures.

 

De l'ordre et de la méthode sont indispensables pour tout fin limier

prêt à suivre

à la trace les péripéties de : 

                                                         la plume et l'encrier.

 

La petite mort de l'un

et la  mort d'une fin mal annoncée pour l'autre.

 

La plume,le porte-plume et l'encrier ont

des liaisons dangereuses.

 

Ces trois objets ont une aventure romanesque,

rocambolesque et  tragique:

c'est un pacte terrible par ses conséquences.

 

La plume est orpheline et inopérante sans le porte-plume.

 

L'encrier sans la plume n'a aucune utilité.

 

Le porte-plume sans plume est comme un poulet sans plume.

 

L'un a besoin de l'autre pour faire des merveilles entre les mains des scribes.

[C'était une période faste  et euphorique].

 

Au fil du temps, l'encrier a perdu son charme.

 

Après un temps c'est un autre.

 

 

Une nouvelle ère a complètement révolutionné ces pratiques démodées.

 

 

Le baron"BIC" a introduit dans la sphère scolaire et

dans d'autres univers  le stylo afin de capturer l'encre.

 

Son but secret est de rendre obsolète l'encrier.

 

Destin funeste!

 

 

Adieu papyrus, parchemin, buvard.

 

 

Depuis à Morne Balai et ailleurs, le papier à lettre

espère la réponse de la  baronne "De Sévigné".

 

La gloire des contacts épistolaires s'est construite par

le graphisme des pleins et des déliés de belles lettres.

 

 

Les femmes de l'être  de lettres , longtemps ,  rivalisaient  avec

les hommes à la plume de fer.

 

 

Ancienne époque où la plume et l'encrier

filaient le parfait amour.

ÂME   DU LAC OC

 

 

                         

                                 TOC

une maison de lombric

une maison de bric et de broc

dans un crayon Bic

avec un trou

pour passer la tête

et voir à l'autre bout

qui a fait toc

  Olivier DOUZON

 

 

 

DOCUMENTATION :

"Poèmes de terre" Olivier Douzon   Anouk RICARD

 

 

Ecoutez pour finir une chanson de MALAVOI - "la filo"

ÂME DU LAC OC 

l'encrier et la plume

Publié dans philo et méditation

Partager cet article
Repost0

mona mango flûte

Publié le par dame du lac oc

mona mango flûte

 

Artiste aux pieds  nus  de la tradition du bèlè

 

 

 

Eugène MONA chante les bonnes choses de la vie: 

 

"mango vert c'est bon"

 

Cueillir le mango dans le pied mango
c'est le pied
Mango fil
c'est un autre pied
Fil mango
c'est pas le pied dans les dents
Après c'est une autre histoire;
Lavage et baignade recommandés
si les recommandations d'usage ne sont pas respectées.
 
ÂME DU LAC OC
 098

      Il faut le dire, Eugène  Mona,

était un  joueur exeptionnel de flûte:

 

"bois brilé"

et un succès,  " ti milo":

Paix à son âme.

 

Bois de flûte
vivait au souffle de Mona
Son chant a bercé nos oreilles
Flûte est toujours là
Eugène chantera
longtemps dans nos mémoires
 
ÂME DU LAC OC
 
 
DIVERTISSEMENT LITTÉRAIRE :
 

En musique :

                      Ecrire à l’écoute de la musique

                      Sur les sensations (rejet- acceptation)

                      Etre à l’écoute

 

 

TITRE :          Un air de flûte enchantée

 

 

 

L’appel de la flûte enchantée entraine nos oreilles dans une direction curieuse.

Sans doute les Andes.

Est-ce une intro pour la sieste des petits ?

Le cri perçant qui point

Au bout du refrain sonore,

Interroge.

Le point d’exclamation se lit sur le visage !

Se laisser entraîner dans cette résonnance est

Fugace.

Et non, et non ; c’est déjà la fin.

Allons-y pour un bis.

L’air des hauts plateaux,

Sans conteste.

Point final.

 

 

II )         Nouvelle musique, nouvelle écoute

 

 

 

TITRE :              Tournez manège

 

 

C’est dimanche après-midi.

Il fait chaud.

Que faire ?

Chacun vaque à ses occupations :

Les femmes étendent le linge tranquillement

En écoutant la ritournelle

De la radio T S F.

Nous sommes probablement à l’époque

De la seconde guerre mondiale.

La musique lancinante tourne

Comme une valse dans la tête.

La tristesse envahit encore l’esprit.

Que faire ?

Aller dans la foule

Pour se laisser emporter

Dans une ascension d’oubli et de vide.

Que faire ?

Eh bien ! Aller au manège.

Le manège tourne la tête

Et change les idées.

 

 

 

III)  Ecrire un petit évènement sans dévoiler les cartes

 

A titre d’exemple : la boîte (entre) ouverte

 

Soulever une question.

 

 

 

 

 

TITRE : Chopin et Sand à Majorque

 

 

Quelle idée d’aller dans ce coin perdu en transportant derrière son bateau un piano ?

C’est pour continuer à vivre sa passion.

Certainement, mais il y a un hic !

Aller avec une femme qui porte le pantalon.

Quelle idée saugrenue à une époque……….

 

ÂME DU LAC OC

 

mona mango flûte

Publié dans philo et méditation

Partager cet article
Repost0

temps à rebours

Publié le par dame du lac oc

temps à rebours

 

Le quart d'heure de charme:

passionnant moment pour marcher pas à pas en évitant de se marcher sur les pieds.

 

Les cinq  dernières minutes:

la conclusion est au bout du chemin.

le verdict va tomber incessamment et ainsi lever l'incertitude.

 

La minute de silence:

La vérité est à peine audible.

Monsieur CYCLOPEDE boit du petit lait.

Madame           à pied est ravie.

 

En trois temps comme la valse à trois  temps.

 

 

Tout le monde est content.

 

Âme du lac oc

temps à rebours

Publié dans philo et méditation

Partager cet article
Repost0

rencontre parlante

Publié le par dame du lac oc

rencontre parlante

 

 

Parler en soliloque

 

Etre en tête à tête

 

Engager un dialogue

 

Se parler de vive voix

 

 

ÂME DU LAC OC

rencontre parlante

Publié dans philo et méditation

Partager cet article
Repost0

le combat des titans

Publié le par dame du lac oc

le combat des titans

 

 

                                                        

Avant l'ouverture des

 

hostilités,

une petite définition

 

pour la mise en bouche.

 

Qu'est-ce que c'est

 

un petit pois

 

et une carotte

 

qui se battent?

 

 

 

UN BON DUEL.

 

 

 

 

Venons en aux faits:

 

 

Pendant la récréation

 

(moment de re création)

 

un combat,

 

un affrontement,

 

sans égal

 

et sans merci

 

se déclare

 

comme une guerre,

 

comme une violence,

 

sans communes

 

mesures.

 

Il s'agit de

 

la rencontre

 

pour le pouvoir de

 

deux titans de force

 

disons

 

équivalente

 

qui se provoquent

 

en duel singulier,

 

à la régulière,

 

  (il va de soi).

 

 

 

 

Le différend

 

porte sur des

 

valeurs

 

fondamentales.

 

 

Qui gouverne qui?

 

A qui appartient

 

la primauté?

 

 

 

L'affrontement

 

est  inéluctable

 

et fondamental.

 

 

Deux protagonistes

 

irréductibles

 

et pourtant

 

indissociables.

 

 

 

Le corps

 

affronte

 

l'esprit.

 

 

 

ou

 

 

 

l'inverse.

 

 

 

 

Voilà un duel

 

titanesque.

 

 

La raison du

 

plus fort

 

est quelquefois

 

la meilleure.

 

  Qui est le meilleur?

 

Allez savoir !

 

 

C'est la raison

 

qui mettra

 

le plus souvent

 

 

  UN MILIEU

 

 

UN TERME

 

 

à ce duel

 

fraticide. 

 

 

 

 

La raison  a

 

ses raisons que

 

la raison ne

 

connaît pas.

 

 

 

 

Conserver

 

un corps sain

 

dans un esprit

 

sain.

 

 

Préserver

 

le saint esprit

 

dans un corps

 

 sain.

 

 

 

La gouvernance

 

est affaire

 

de compromis.

 

 

 

Corps et Esprit

 

doivent vivre

 

en harmonie.

 

 

 

C'est bon pour

 

la sagesse

 

de l'âme. 

 

      ÂME DU LAC OC

 

                                        

 

Pour finir en beauté un poème " amusant " digne d'un duel étrange :

 

                                   DANS LA CLAIRIÈRE

Pour plus d'agilité, pour le loyal duel,

Les témoins ont jugé qu'Elles se battraient nues.

Les causes du combat resteront inconnues ;

Les deux ont dit : Motif tout individuel.

 

La blonde a le corps blanc, plantureux,sensuel ;

Le sang rougit ses seins et ses lèvres charnues,

 

La brune a le corps d'ambre et des formes ténues ;

Les cheveux noir-bleu font ombre au regard cruel.

 

Cette haie où l'on a jeté chemise et robe,

Ce corps qui tour à tour s'avance ou se dérobe,

Ces seins dont la fureur fait se dresser les bouts,

 

Ces battements de fer, ces sifflantes caresses,

Tout paraît amuser ce jeune homme à l'oeil doux

Qui fume en regardant se tuer ses maîtresses.

              Charles CROS, Le collier de griffes,1908

Une belle histoire et une chute surprenante.

Thème et sous thème en filigrane. C'est exquis !  C'est extra !  C'est sublime !

 

 

 

AU FIL DES MOTS :

SAGESSE : Forme de prudence

TITAN      : Colosse

le combat des titans

Publié dans philo et méditation

Partager cet article
Repost0

le rêve de l'eau et de la terre

Publié le par dame du lac oc

le rêve de l'eau et de la terre

 

Nouvelle interprétation de :

 

j'ai fait un rêve - i have a dream-

 

 

En souvenir de :

 

"il était une fois" 

 

 

 

J'ai encore rêvé d'elle

 

car les draps gardent

 

en  mémoire

 

les  frasques

 

de  nuit et de  lune.

 

 

Madame Lune, vous me faites rêver.

 

 

 

La terre submerge l'eau

 

la terre tarit la source

 

l'ensemencement de l'eau

 

par la terre

 

- zut ;

 

tombé par terre-

 

plus de nénuphars

 

plus de grenouilles

 

plein de boue

 

tient debout

 

pleins de vers

 

tombe à l'envers.

 

 

 

La germination

 

accomplit

 

son oeuvre :

 

l'eau sous-jacente

 

jaillira

 

son heure venue.

 

 

 

La terre est féconde.

 

 

 

L'eau

 

-symbole de feminité-

 

laisse libre cours

 

aux fantaisies des cours.....

 

 

 

L'eau en dessous

 

apaise le feu

 

d'une profonde énergie.

 

 

 

Un volcan en gestation

 

attend

 

son heure.

 

 

Madame Terre, vous me faites gerber,

 

Vous tremblez!!!

 

 

 

J'ai fait un rêve.

 

 

 

Il y a loin de la coupe aux lèvres

 

le calice

 

quel délice

 

le temps de la réalisation

 

est proche.

 

 

 

Rêve   projet    idée

 

Réalisation et concrétisation

 

le concret est présent

 

c'est l'ici et maintenant

 

c'est le concret enfin

 

réalité

 

EXTRAORDINAIRE.

 

 

               ÂME DU LAC OC.

 

 

 

 

Documentation:

 

i have a dream - Martin Luther King

 

FREUD - l'interprétation des rêves-

 

nouvelle interprétation des rêves 2010

 

Eh! surtout....

 

 ne lâchez rien.

 

Rêve à noter

 

avant l'arrivée du soleil.

 

le rêve de l'eau et de la terre

Publié dans philo et méditation

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 > >>