la voie lactée

Publié le par dame du lac oc

la voie lactée

 

 

Notre galaxie porte le nom de "Voie Lactée".

Ainsi nommée par les grecs depuis l'Antiquité.

Selon la mythologie, elle aurait été créée par Héracles,

fruit d'une relation adultérine entre Zeus et Alcmène, une humaine.

Comme l'enfant n'était qu'un demi-dieu, il ne pouvait prétendre à

l'immortalité.

Mais Zeus voulait le voir vivre éternellement.

Il profita donc du sommeil de sa femme, la déesse Héra 

pour lui faire téter son sein.

Mais celle-ci s'éveilla et repoussa violemment l'enfant.

C'est la traînée de lait qu'a laissé Héracles s'échapper de sa bouche

qui a projeté dans le ciel la bande blanchâtre

formant la Voie Lactée.

 

Extrait du "Direct Matin "

 

 

                                     Appel et Voie

 

Dis-moi, ton bleu, des fois, s'évapore- t-il, le Ciel ?

Loin du bleu outremer de l'immense mère,

Vers un vaste outre-mer où le soleil fond en miel,

Bleu, darse@, profond ainsi que la mer ? 

Dis-moi, ton bleu, des fois, s'évapore- t-il, le Ciel ?

 

L'univers, l'infini univers, remplit nos rêves !

Quel  dieu a bâti l'univers, baroque big bang

Qu' explose nos grosses têtes de firmament sans trêve

De ce bric à brac incroyable de bang bang?

L'univers, l'infini univers, remplit nos rêves!

 

Emporte-moi, rossignol! enlève-moi, arc-en-ciel ?

Loin ! loin! ici la pomme est faite de nos malheurs !

- Est-il vrai que des fois le beau bleu du ciel

Dise: Loin des nuages, des yeux, des couleurs,

Emporte-moi, rossignol! enlève-moi; arc-en-ciel ?

 

Comme vous êtes loin, Voie lactée,

Où sous une autre étoile tout n'est que lumière et vagabondage,

Où tout ce que l'on espère est digne d'être espéré,

Où dans l'étendue sidérale l'espoir fait vivre!

Comme vous êtes loin, Voie lactée !

 

Mais la jaune voie des espoirs incertains,

Les nébuleuses, les exos, la casserole, les paquets,

Les cours dormant à l'appel des séraphins,

Avec les aurores roses de Pactole dans les baquets,

- Mais la jaune voie des espoirs incertains,

 

L'ultime voie, pleine de péripéties maladives,

Est-elle déjà plus loin que Tourbillon @et que Spirale barrée@ ?

Peut-on la suivre avec des âmes fugitives,

Et poursuivre encor d'une traite rapide,

L'ultime voie, pleine de péripéties maladives?

 

ÂME DU LAC OC

 

 

      chanson de Francis Cabrel " Je te suivrai"

link

 

 

 

@ Sans explication, tout cela paraît abscons ( c'est du chinois).

 

Darse ou darce : bassin, en particulier d'un port méditerranéen. (signifiant)

 

                             couleur bleue ( signifié) ; analogie entre le ciel et la mer.

 

                             Ce qui est en haut est en bas et vice versa.En trois mots:

                                                          LE GRAND BLEU

 

                                                             Signifiant : porteur de sens

                                                                Signifié  : concept

 

Tourbillon et Spirale barrée (galaxies)  découvertes grâce à l'aide précieuse

d'un expert de la toile. 

Tourbillon M 51 - Messier 51

Spirale barrée NGC 1365 renommée SS35 par un farfelu.

 

ÂME DU LAC OC

 

 

 

      Ce texte poétique " Appel et Voie" est très largement inspiré

 

d'un texte de Charles Baudelaire dans " Les fleurs du mal" :

 

                                                    MOESTA ET ERRABUNDA @

 

Dis-moi, ton coeur, parfois, s'envole-t-il, Agathe,

Loin du noir océan de l'immonde cité,

Vers un autre océan où la splendeur éclate,

Bleu, clair, profond, ainsi que la virginité?

Dis-moi, ton coeur, parfois, s'envole-t-il, Agathe?

 

La mer, la vaste mer, console nos labeurs!

Quel démon a doté la mer, rauque chanteuse

Qu'accompagne l'immense orgue des vents grondeurs,

De cette fonction sublime de berceuse?

La mer, la vaste mer, console nos labeurs!

 

Emporte-moi,wagon! enlève-moi,frégate!

Loin! loin! ici la boue est faite de nos pleurs!

-Est-il vrai que parfois le triste coeur d'Agathe

Dise: Loin des remords, des crimes, des douleurs,

Emporte-moi,wagon, enlève-moi, frégate ?

 

Comme vous êtes loin, paradis parfumé,

Où sous un clair azur tout n'est qu'amour et joie,

Où tout ce que l'on aime est digne d'être aimé,

Où dans la volupté pure le coeur se noie!

Comme vous êtes loin, paradis parfumé!

 

Mais le vert paradis des amours enfantines,

Les courses, les chansons, les baisers, les bouquets,

Les violons vibrant derrière les collines,

Avec les brocs de vin, le soir, dans les bosquets,

-Mais le vert paradis des amours enfantines,

 

L'innocent paradis, plein de plaisirs furtifs,

Est-il déjà plus loin que l'Inde et que la Chine ?

Peut-on le rappeler avec des cris plaintifs,

Et l'animer encor d'une voix argentine,

L'innocent paradis plein de plaisirs furtifs ?

 

@ " Rêveuse et vagabonde"

 

    ÂME DU LAC OC

 

 

 

AU FIL DES MOTS :

BANG : Bruit éclatant

ÂME DU LAC OC

la voie lactée

Publié dans mythologie grecque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article