Guy Tirolien

Publié le par dame du lac oc

Guy Tirolien

 

 

13/02/1917     -   08/02/1988 

Pointe à pitre -   Marie Galante

Guy TIROLIEN, poète et nouvelliste guadeloupéen, a fait ses études en Guadeloupe puis à l'Ecole nationale de la France d'Outre-Mer,et a été nommé en 1944 administrateur en Afrique, où il représenta ensuite l' O.N.U ; Proche de Senghor, de Césaire et de Damas, il s'est engagé avec eux dans le mouvement de la Négritude.- Balles d'or, 1961.

 

 

                                   Prière d'un petit enfant nègre

" je suis né fatigué"

 

Poème à laisser dans le coeur des cancres .

 

 

L'œuvre de Guy TIROLIEN pâtit visiblement d'un oubli injuste.

Il n'est pourtant pas comme François Villon 1431-1463

un poète mauvais garçon.

 

 

Extrait:                           " Le mauvais garçon"

 

 

" Hé! Dieu, si j'eusse étudié

Au temps de ma jeunesse folle

Et à bonnes moeurs dedié

J'eusse maison et couche molle

Mais quoi? je fuyoië l"école

Comme fait le mauvais enfant

en écrivant cette parole

A peu que le coeur ne me fend"

               (Le Testament)

 

   

  C'est l'occasion de faire des lipogrammes.

 

 

En voici une traduction:

 

 

                                            " je sus né fatgué"

 

Segneur

Je sus très fatgué

Je sus né fatgué

et j'a beaucoup marché depus le chant du coq

et le morne est ben haut qu mène à leur école

Segneur je ne veux plus aller à leur école,

fates  je vous en pre que je n' alle plus

Je veux suvre mon père dans les ravnes fraches

quand la nut flotte encore dans le mstère des bos

où glssent les esprts que l'aube vent chasser 

Je veux aller peds nus par les senters brûlés

qui longent vers mo les mares assoffées

Je veux dormr ma seste au ped de lourds manguers

je veux me réveller

lorsque là-bas mugt la srène des blancs

et que l'usne

ancrée sur l'océan des cannes

vomt dans la campagne son équpage nègre

Segneur je ne veux plus aller à leur école

fates je vous en pre que je n' alle plus

ls racontent qu'l faut qu'un pett nègre alle

pour qu'l devenne parel

aux messeurs comme l faut;

Mas mo je ne veux pas

devenr comme ls dsent

un monseur de la vlle

un monseur comme l faut

Je préfère flâner le long des sucreres

où sont les sacs repus

que gonfle un sucre brun

autant que ma peau brune

Je préfère

vers l'heure où la lune amoureuse

parle bas à l'orelle

des cocoters penchés

écouter ce que dt

dans la nut

la vox cassée d'un veux qu raconte en fumant

les hstores de Zamba

et de compère Lapn

et ben d'autres choses encore

qu ne sont pas dans leur lvre.

Les nègres vous le savez n'ont que trop travallé

pourquo faut l de plus

apprendre dans des lvres

qu nous parlent de choses

qu ne sont pont d'c

et pus

elle est vrament trop trste leur école

trste comme

ces messeurs de la vlle

ces messeurs comme l faut

Guy TIROLIEN

 

 

                                  Je suis bien lasse

Dieu

je suis très lasse

je suis bien lasse

et j'ai beaucoup trimée depuis le son du lambi

et le chemin est bien long qui mène à leur marché

Dieu je ne veux plus aller à leur marché

faites je vous en prie que je n'y vende plus

Je veux vivre ma vie dans la campagne de mon enfance....

ÂME DU LAC OC

 

Révélations

Soudain un livre vous raconte

Et le feu passe au vert

                        Hanako Kimura

ÂME DU LAC OC

Guy Tirolien

Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article