le passage létal

Publié le par dame du lac oc

 

              

Longtemps mon cœur a battu la chamade pour une terre entourée d'eau de tous côtés.

Terre ! Terre !

à terre ..  à terre ..

par terre .. par terre..

Mon corps a battu la chaussée pour un imprudent sans vergogne.

Pourtant,

                 le passage est protégé.

Hélas,

           trois fois hélas

                                      le fil est rompu.

 

ÂME DU LAC OC 

 

Publié dans littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article