Glacis versicolore

Publié le par dame du lac oc

 

                      

 

Histoire de couleurs ( le peintre dans son atelier)

ÂME DU LAC OC

 

                                          

Les couleurs en quelques mots :

 

BLEU                  

                            SAPHIR : adjectif - au sens figuré -

                                           de couleur bleue

                                           nom masculin

                                           pierre précieuse, variété de corindon,

                                           de couleur bleue

                                          Citation de Victor Hugo Les contemplations - X - 

                                                            " Mais que ce saphir sombre est

                                                               un abîme obscur !

                                                               On ne peut distinguer, la nuit,

                                                                les robes bleues

                                                               Des anges frissonnants qui

                                                                glissent dans l'azur "

 

 

ROUGE 

                           VERMEIL : adjectif

                                            d'un rouge vif

                                            nom masculin

                                            argent recouvert d'or

                                             Citation de Victor Hugo Les contemplations - XVII. Charles                                                                                       Vacquerie- 

                                                            " Envolez-vous tous deux dans l'abîme vermeil,

                                                               Dans les profonds gouffres de joie, "

 

                    VERMILLON : rouge tirant sur l'orange 

                             

Lexique :

 

 

ARABESQUE                      : adjectif - gris ou marron ( c'est selon ;

                                                                                            ou à votre guise)

                                           De la couleur entre le blanc et le noir

                                            nom masculin

                                            Robe de cheval

 

CELADON                         : adjectif invariable

                                           ( d'un personnage de l'Astrée, " le retentissant")

                                           Vert céladon, vert pâle

 

 

GLACIS                              : nom masculin

                                            Vernis coloré que l'on passe sur les

                                            couleurs sèches d'un    tableau

 

JASPE                                : nom masculin

                                             Pierre souvent tachetée de rouge

 

MARGOUILLIS                   : nom masculin - "salir" " boue" -

                                            Mélange informe ou répugnant

                                           Autre terme : gâchis 

 

PÂLEUR                            : nom féminin

                                          Couleur, teint pâle

 

VERSICOLORE                  : adjectif

                                          Aux couleurs changeantes ou variées

 

                                         

                                            NOIRCEUR

" Comme la noirceur est douce quand elle tombe.

Elle tombe en silence et pourtant elle est assourdissante, car nul autre son que celui de la noirceur quand elle tombe ne se fait entendre.

La noirceur tombe comme le noir de fumée d'une lampe dont la mèche est mal entretenue.

La noirceur est visible et pourtant elle est invisible, car je vois que je ne peux pas la voir.

La noirceur emplit une petite chambre, un grand champ, une île, mon être.

La noirceur ne peut m'apporter la joie mais souvent je suis rendue heureuse quand je suis en elle.

La noirceur ne peut être séparée de moi mais souvent je me tiens en dehors d'elle.

La noirceur n'est pas l'air, alors que je la respire.

La noirceur n'est pas la terre, alors que je l'arpente.

La noirceur n'est pas de l'eau ni de la nourriture, alors que je la bois et la mange.

La noirceur n'est pas mon sang, alors qu'elle coule dans mes veines.

La noirceur pénètre la superposition des couches de mon espace intérieur, et bientôt le mot et l'événement signifiants s'éloignent et finissent par disparaître : de cette façon je suis annihilé et ma forme devient informe, et je suis absorbée dans une immensité de matière à la dérive.

Dans la noirceur, alors, j'ai été effacée.

Je ne peux plus dire mon propre nom.

Je ne peux plus me montrer du doigt et dire "je"

Dans la noirceur ma voix s'est tue.

D'abord, j'ai donc été moi-même, individu différencié, appliquée à bannir tout hasard de mon existence, puis je suis avalée dans la noirceur de sorte que je ne fais qu'un avec elle...

Toutes sortes de sentiments sont enfermés dans ma poitrine humaine et toutes sortes d'événements les somment d'en sortir."

 

Les couleurs en âtre :

NOIRÂTRE

ROUGEÂTRE

 

                                              

DOCUMENTATION :

Au fond de la rivière de Jamaica Kindcaid  - Editions de l'Olivier

Dix contes d'Edgar Poe - Le portrait ovale -

ÂME DU LAC OC 

Publié dans pensée en liberté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article