Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur le qui-vive

Publié le par dame du lac oc

Sur le qui-vive

 

 

Sur le qui-vive ( dans l'attente d'une attaque; sur ses gardes)

" - Comme si je n'avais pas assez de mal à couver les œufs, poursuivit-il d'un ton lamentable, il faut encore que je reste nuit et jour sur le qui-vive à cause de ces maudits serpents! Ma parole, voilà trois semaines que je n'ai pas fermé l'œil!" Alice au pays des merveilles de Lewis CARROLL

Sur le qui-vive la vie est sur le quai

Sur le qui-vive les gardes sont au garde à vous

Sur le qui-vive le garde-corps est garde-fou

Sur le qui-vive les gardes-malade sont gardes-rivière

Sur le qui-vive l'attaque est imminente

Sur le qui-vive la bataille fait rage

Sur le qui-vive le fil est tendu

Sur le qui-vive la patience fait son œuvre;

ÂME DU LAC OC

Sur le qui-vive

Publié dans dictionnaire

Partager cet article

Repost0

Café à la civette

Publié le par dame du lac oc

Café à la civette

 

 

Café que j'aime ta couleur

Rouge que j'aime ta couleur

Yvette, civette est prête

Civette j'arbore ta défécation déca

Marron, nous sommes tous marron

Marron, nous sommes tous chocolat

Yvette, civette est prête

Café que j'aime ta couleur

Noir petit noir que j'aime ta couleur

Yvette, civette est prête

ÂME DU LAC OC

 

 

Exégèse du café chinois :

 

" Le cœur ferme les yeux devant le spectacle des merveilles de la nature"

 

 

La civette, paysanne chinoise, nous offre une merveille de café.

 

La civette, docile et servile, nous embaume de musc pur arabica.

 

Dans une corvette une silhouette de grand-mère se dissimule derrière civette.

 

Dans la buvette, Yvette taille une bavette à Paulette.

 

ÂME DU LAC OC

 

 

Documentation :

 

Reportage journal A2 du 19 février 2015

 

" Couleur Café" Serge Gainsbourg

" Le petit chaperon rouge" conte de Charles Perrault

" la civette" : trésor d'Yvette

ÂME DU LAC OC

 

 

VOCABULAIRE :

 

Arborer     : verbe transitif

                    1) Hisser un drapeau, le                         faire voir

                    2) Porter sur soi avec                               fierté 

 

Bavette     :  nom féminin

                    1) Synonyme vielli de                             bavoir

                    2) Partie supérieure d'un                         tablier de femme

                    3) En boucherie,                              morceau situé au-dessous                  de  l'aloyau

              Locution familière : "                         Tailler une bavette" : bavarder

 

Buvette     :  nom féminin

                    Endroit où l'on vend à                        boire, dans certains lieux                             publics

 

 

Civette      : nom féminin

                  1) Ciboulette

                  2) Petit mammifère                            carnivore au corps allongé

 

Corvette       : nom féminin

                      Escorteur de haute mer                       anti-sous-marins

 

Défécation   : nom féminin

                      Expulsion des matières                       fécales

 

Exégèse      : nom féminin

                     Critique et                                       interprétation des textes,                   en particulier  de la Bible

 

ÂME DU LAC OC

 

Café à la civette

Publié dans pensée en liberté

Partager cet article

Repost0

L'hivernage dans la montagne

Publié le par dame du lac oc

L'hivernage dans  la montagne

 

Dans l'insoutenable

Espoir de la montagne

Le soleil champagne

Brille sur la table

Le col est de marbre

Sans nœud papillon

On dirait, au loin, des sabres

Et, tout près, des tourbillons

Comme des mâts

Hissent verts les filaos

Des marchés Laos

Parmi les acomas

Le col est de marbre

Sans nœud papillon

On dirait, au loin, des sabres

Et, tout près, des tourbillons

Manicou furtif,

Et vous, les trigonocéphales, al' Dante

Quand, soudain .... la nuée ardente

Brûlant un dos natif-fautif

Dans l'insoutenable

Espoir de la montagne

Le soleil champagne

Brille sur la table

ÂME DU LAC OC

 

 

         

          Coulées de ma Pelée

Je vis sur un volcan qui répand sa terreur.

Je vis le seul pont qui répond bruit comme fureur.

Je vis sur la Pelée qui déverse ses lahars.

Je vis le lit boueux qui déboule comme blizzard.

          ÂME DU LAC OC

 

 

 

 

Documentation:

Eruption de la montagne Pelée le 8 mai 1902 à Saint Pierre Martinique

Poème de Paul Verlaine " L'hiver dans la plaine" "Romances sans paroles"

VERLAINE : Poète français

"Marie-Catherine" page 181 de Contes et légendes des Antilles - Thérèse Georgel - avril 1981

Ville du Prêcheur - pont inauguré en 2017-

ÂME DU LAC OC

L'hivernage dans  la montagne

Publié dans poesie

Partager cet article

Repost0

ballade d'une sans domicile

Publié le par dame du lac oc

ballade d'une sans domicile

 

 

" Je n'ai que des mots et mon cœur pour compatir à votre malheur"

Petite ballade d'un choix de vie : 30 ans dans la rue en gardant des souvenirs de tendresse d'un

enfant.

Réminiscence du poème de Louis Aragon "Que serais-je sans toi" chanté par Jean Ferrat( 1964 by Productions Gérard Meys)

 

BALLADE  D' UNE SANS DOMICILE

Que serais-je sans toit sans toi

Que ferais-je sans toi sans voie

Que ferais-je toute seule sans ris

Que serais-je sans toit sans foie

J'ai tout de toi enfant appris

J'ai vu désormais l'amour : toi

Moi : circonstance et subsidence

Comme une mère morte de connivence

A contrecoeur sur contrecoeur

Peu à peu s'est flétrit le coeur

A force de fomentation rude

Je vivrai toujours d'amour prude

Que serais-je sans tes grands yeux

Que serais-je sans ta fine bouche

Que serais-je sans tes baisers

Que serais-je sans tes doux doigts

Que serais-je sans ton minois

Que serais-je sans ton giron

Que serais-je sans tes jambes

Comme une mère morte de connivence

A contresens dans l'absence

Peu à peu s'est forgé l'aveu

A fortiori désaveu

Je vivrai toujours de l'absence

Que serais-je sans toit sans mie

Que ferais-je sans toi sans lit

Que ferais-je toute seule sans amie

Que serais-je sans toit sans délit

J'ai tout rejeté même moi toi

Moi toi nous désarroi famille

Famille cruelle abstinence

Comme une mère morte de connivence

ÂME DU LAC OC

 

                                     

 

Documentation:

Reportage télévisé

Jean Tardieu " Etude de pronoms " [ Monsieur Monsieur . Saint Germain de Joux 1903 - Paris 1995

René Char " Allégeance " Fureur et mystère . L'isle sur la Sorgue 1907 - Paris 1988

Louis Aragon Paris 1897 - 1982 " Poème à crier dans les ruines" [ La Grande Gaîté

Joë Bousquet " La nuit mûrit" [ La connaissance du soir

" L'ombre sœur" [ La connaissance du soir

 

 

                                                    

 

BALLADE A LA LUNE

C'était, dans la nuit brune,

Sur le clocher jauni,

La lune,

Comme un point sur un i.

 

Lune, quel esprit sombre

Promène au bout d'un fil,

Dans l'ombre,

Ta face et ton profil ?

 

Es-tu l'oeil du ciel borgne ?

Quel chérubin cafard

Nous lorgne

Sous ton masque blafard ?

 

N'es- tu rien qu'une boule ?

Qu'un grand faucheux bien gras

Qui roule

Sans pattes et sans bras ?

 

Es- tu je t'en soupçonne,

Le vieux cadran de fer

Qui sonne

L'heure aux damnés d'enfer ?

 

Sur ton front qui voyage

Ce soir ont-ils compté

Quel âge

A leur éternité

(.....)

 

T'aimera le vieux pâtre,

Seul, tandis qu'à ton front

D'albâtre

Ses dogues aboieront.

 

T'aimera le pilote

Dans son grand bâtiment,

Qui flotte,

Sous  le clair firmament !

 

Et la fillette preste

Qui passe le buisson,

Pied leste,

En chantant sa chanson.

 

Comme un ours à la chaîne,

Toujours sous tes yeux bleus

Se traîne

L'océan monstrueux.

 

Et qu'il vente ou qu'il neige,

Moi-même, chaque soir,

Que fais-je,

Venant ici m'asseoir ?

 

Je viens voir à la brune,

Sur le clocher jauni,

La lune

Comme un point sur un i.

         ALFRED DE MUSSET

ballade d'une sans domicile

Publié dans poesie

Partager cet article

Repost0